Grandir dans une famille monoparentale

par | 18 Nov 2020 | Noö Family

Grandir dans une famille monoparentale

 

On compte aujourd’hui 2,9 million de familles monoparentales en France.
Et même si le chiffre augmente chaque année, et que les séparations ne sont plus autant
stigmatisées qu’auparavant, il en ressort souvent des questions sur les enfants qui grandissent avec
un seul de leur parent.

Il est assez fréquent d’entendre des couples qui restent ensemble « pour les enfants ».
Mais qu’est ce que cela signifie vraiment ? En tant que parents solos nous ne sommes pas plus égoïstes que les autres, et bien au contraire, puisque nous savons que le bonheur et l’équilibre sont possibles. Alors zéro culpabilité à avoir !

Les études montrent qu’un enfant qui grandit dans une famille monoparentale est tout aussi équilibré qu’un enfant ayant grandi aux côtés de ses deux parents.

Petit tour d’horizon.

 

Que se passe-t-il dans la tête d’un enfant qui vit dans une famille monoparentale ?

 

Et bien à priori rien.

Et c’est une bonne nouvelle. Le centre de Recherche sur la Famille de l’Université de Cambridge, au
Royaume-Uni a mené une étude sur 50 familles monoparentales et 52 familles dites “classiques” avec au moins un enfant âgé de 4 à 9 ans. Il en ressort que les enfants vivant avec un seul de leur parent sont parfaitement intégrés dans leur environnement.

Il en ressort même que ces enfants ont des sentiments positifs et bienveillants quand il s’agit de
parler de la vie de famille, même si passé un certain âge ils s’interrogent sur le pourquoi de la
séparation de leurs parents. Et c’est tout à fait normal !

 

L’équilibre, la communication et la bienveillance : des piliers de construction solide

 

Bien évidemment des questions sont soulevées. 85% de ces enfants vivent avec leur maman, et se
demandent souvent pourquoi leur papa ne vit pas ou plus sous le même toit. Ces interrogations sont légitimes, et il est important d’y répondre avec le plus de recul possible.

Mais ce qui est important de garder en tête, ce sont les quelques conseils suivants (conseils
approuvés par des parents solos 😉) :

Essayez de ne pas blâmer le parent absent : vos enfants ne doivent pas souffrir des problèmes des
grands

Communiquez avec eux : oui il faut mettre des mots sur les maux, sur les situations avec des propos appropriés à l’âge de vos enfants

Relativisez : vous faites ce que vous pouvez avec les moyens que vous avez.

Fiez vous à des conseils bienveillants et ne prenez jamais personnellement les réflexions de votre
entourage.

Que celui qui ne s’est jamais entendu dire des phrases du genre : « Comment tu fais pour jouer le
rôle du père et de la mère ? » « Tu n’es pas assez ferme avec ton enfant, tu vas voir à l’adolescence
ce que ça va donner ! » « Mets des limites, si le papa était là ce serait différent »… lève la main !
Alors on écoute son cœur et on fait preuve de bon sens. La monoparentalité devient de plus en plus
courante au 21 ème siècle, et nos enfants s’épanouissent, et grandissent « normalement ».


Si vous avez des questions, vous pouvez contacter nos experts : psychologues, coachs, ou
professionnels de la parentalité, vous avez à votre écoute une équipe dynamique et bienveillante qui connait la monoparentalité sur le bout des doigts 🤓.

 

Jessica Abram pour Noö Family

Reçois gratuitement "La Trousse à Bons Plans des Parents!" + un 🎁 bonus

Reçois gratuitement "La Trousse à Bons Plans des Parents!" + un 🎁 bonus

Pleins d'idées et de ressources pour occuper les enfants mais aussi des activités à partager en famille.

Ton adresse a bien été enregistrée.